Les allergies saisonnières

Avec l’arrivée du printemps, les journées sont de plus en plus belles, le temps est plus doux, enfin presque !!

Malheureusement, pour certains d'entre nous , c’est aussi une saison qui sonne avec nez qui coule, éternuements, gorge qui gratte, yeux qui piquent, etc ! Les pneumo-allergènes mènent la vie dure à ceux qui souffrent d’allergies saisonnières. Et si, pour être moins réactif, vous prêtiez une attention particulière à la naturopathie ?





Qu'est ce que l'allergie saisonnière ?

L’allergie saisonnière fait suite à un processus physiologique causé par un contact avec les allergènes, que ce soit par voie respiratoire ou par voie cutanée. L’organisme réagit et se défend contre les pollens ou graminées transportées dans l’air et qui se déposent directement sur les muqueuses nasales, les muqueuses de la bouche ou encore des yeux et qui provoquent la rhinite allergique. Ce trouble est bénin à la base mais peut parfois évoluer vers des formes plus graves comme l'asthme ou le choc anaphylactique. La rhinite est le résultat d’une réaction exagérée et inappropriée de notre système immunitaire face à un agent inoffensif de notre environnement.





Quels sont les signes de la rhinite allergique ?

L’allergie saisonnière se manifeste généralement par une série de symptômes respiratoires menant à la rhinite allergique, aussi appelée “rhume des foins”.


La sensibilité aux allergènes débute fin mars jusqu’au début de l’automne avec un pic aux alentours de la fin avril.

On peut observer : Obstruction des voies nasales - Nez qui coule (hydrorrhée) - Rougeurs des yeux et larmoiements - Éternuement à répétition - Maux de tête - Fatigue

- Toux persistante

- Respiration sifflante


Dans de plus rares cas, on peut aussi observer des crises d’asthme, des oedèmes ou de l’urticaire qui peuvent impacter sur la qualité de vie et sur les activités quotidiennes.


Quels sont les facteurs ?

Les facteurs prédisposant à la rhinite allergique sont des facteurs génétiques mais aussi environnementaux et liés au mode de vie.

Avec le changement climatique et la pollution, les allergènes transportés par des particules d’air sont de plus en plus agressifs.

On peut aussi affirmer que cela est du à la détérioration et la baisse de la qualité de notre alimentation en termes d’apports nutritionnels engendrant une baisse du système immunitaire.

Un lien moins évident à affirmer mais bien réel, est celui des troubles du microbiote intestinal et de sa relation aux réactions allergiques. En effet, un déséquilibre de la flore intestinale bloque l’optimisation des mécanismes du processus immunitaire….

L’intestin n’est pas qu’un organe du système digestif, un grand nombre de nos cellules immunitaires s’y logent et jouent un rôle majeur de défense immunitaire. Pour recoloniser et rééquilibrer la flore intestinale, les probiotiques sont intéressants mais avant tout, agir sur son alimentation est essentiel. De plus l’augmentation des manifestations allergiques est aussi associée à une perméabilité intestinale.

La consommation de produits industriels, les sucres raffinés et les intolérances alimentaires, surtout aux produits laitiers de vache, encouragent vivement la dysbiose (déséquilibre du microbiote intestinal).

Le stress par l’augmentation du cortisol dans notre corps peut favoriser une sensibilité à notre environnement et une baisse de notre immunité.

Le manque de sommeil et de récupération pourraient aussi entrer en cause. Il existe un lien très fort entre l’intestin et le cerveau donc entre l’immunité et notre cerveau ! L'anxiété et les émotions négatives peuvent entraîner de graves modifications du microbiote intestinal.




Quelle est sa signification ?


Au niveau du décodage biologique, les allergies en général résulte d'une cause intérieure, est souvent le moyen par lequel le corps indique une situation d'agressivité et d'hostilité par rapport à une personne ou une situation quelconque. Une allergie est une défense, un signe que le "moi intérieur" se protège. Cette sensibilité donne le signal que quelque chose ou quelqu'un est hostile à votre égard.


Des interrogations comme "A quoi suis-je allergique ?", " Qu'est ce qui cause réellement l'irritation émotionnelle?" sont à réfléchir.


Toutes ses réponses sont le fait, d'ignorer, occulter, rejeter ce message émotionnel qui dérange en nous mettant une sorte de protection en activant le système immunitaire.


Il est possible aussi d'être véritablement allergique à quelque chose et que le mental la associé à un certain souvenir qu'il soit bon ou mauvais et que l'inconscient le refoule. C'est le conflit émotionnel.


L'allergie au pollen fait référence au passé qui contrarie ou agace le présent avec une difficulté d'aller à la rencontre de la vie.


Le décodage biologique des allergies est vaste et autant de piste de directions que de types d'allergies.





Quel est le mécanisme de l'allergie ?


Pour bien comprendre, l’allergie saisonnière est comme je vous ai dit plus haut est une réaction de l’organisme face à une substance non dangereuse, considérée comme agressive par notre corps.

Le système immunitaire n’arrive plus à gérer le trop plein d’allergènes qui l’entoure et ne parvient plus à fluidifier nos liquides internes, qui sont alors encombrés et ne peuvent plus circuler librement. Ce mécanisme de défense est composé de 2 phases :

  • La sensibilisation : c’est le premier contact avec la substance (pollens, acariens, poils d’animaux, aliments…). Le corps va stimuler des globules blancs qui vont à leur tour activer les lymphocytes B, qui à leur tour vont produire des anticorps spécifiques destinés à lutter contre l’allergène. Le système immunitaire est en alerte mais en silence, à notre insu. La majorité des personnes touchées par l’allergie saisonnière est sensibilisée dès l’enfance.


  • Le déclenchement : à chaque nouvelle rencontre, le corps est à présent prêt à combattre l’allergène ! Les anticorps vont disparaître en présence de la substance allergène en libérant massivement des substances chimiques comme l’histamine, principale responsable des symptômes allergiques.




Les solutions en naturopathie !

En prévention:

1. Se détoxiner Penser à se nettoyer à l'arrivée du printemps avec une cure détox naturopathique. Elle consiste à éliminer les déchets de votre organisme et les sources de surcharge alimentaire, psychique ou émotionnelle. Cette cure personnalisée selon votre vitalité peut se faire sur plusieurs jours, voire plusieurs semaines en fonction des personnes et de leur tempéraments. 2. Renforcer sa barrière intestinale Un organisme encombré est souvent synonyme d’une barrière intestinale affaiblie. Pour la renforcer, il faut éviter les aliments pouvant perturber la flore intestinale, comme le sucre, le gras, le sel, le gluten et les produits laitiers. 3. Bouger Un des piliers fondamentaux de la naturopathie, l’activité physique. L’objectif est de mettre en mouvement l’organisme et de redéfinir certaines habitudes. L’activité physique permet en autre d’augmenter ses défenses immunitaires, d’acquérir une force physique, et surtout permet d’améliorer sa santé sur tous les plans en favorisant une détente musculaire et psychologique. L’activité sportive facilite le lâcher prise des tensions, vous ressource avec l’extérieur et nous éclaire en période obscure. Ces éléments amènent à préserver notre capital santé. 4. Gérer son stress Autre pilier de la naturopathie avec l’équilibre des émotions comme les fleurs de Bach, la respiration comme la cohérence cardiaque, le Massage-Bien-Etre, la réflexologie plantairePendant l‘exposition :

1. Éliminez les aliments allergènes Réduisez au maximum les aliments riches en histamine, comme les fromages et les aliments fermentés, la charcuterie et la viande rouge, le poisson, le café, les œufs, le chocolat et l’alcool (en particulier le vin blanc et le champagne). 2. Prendre des douches Prenez une douche lorsque vous rentrez chez vous pour éliminer les résidus de pollen restés dans vos cheveux et sur votre peau. Changez vos vêtements. Vous éviterez ainsi de les disperser dans toute votre maison ! Evitez également de faire sécher votre linge en extérieur 3. Se nettoyer le nez Effectuer un lavage nasal vous permet de traiter les infections ORL et d’améliorer votre bien-être respiratoire face à la pollution ambiante. Il y a la technique JALA NETI utilisée en AYURVEDA, vous pouvez utiliser un liquide salé isotonique pour éliminer les particules, les allergènes qui se déposent sur la muqueuse et occasionnent une inflammation locale. 4. Soulager vos yeux Les hydrolats contiennent des molécules aromatiques qui vous aident à soulager vos yeux comme la camomille, le bleuet, le basilic. Ils possèdent des propriétés antihistaminiques, anti-allergiques, anti-inflammatoires et calmantes. Vous pouvez donc appliquer quelques gouttes d’hydrolat sur vos yeux, matin et soir, à l’aide de compresses, afin de les calmer. 5. Se référer au calendrier des pollens en ligne pour connaître la nature de la pollinisation.

Par exemple, au début du printemps, le pollen pointe le bout de son nez, durant l’été ce sont les les allergies aux graminées qui prennent le relais, puis durant l’automne, ce sont les les herbacées, le pollen d’armoise, d’ambroise ou de plantain, les moisissures et les acariens. Les allergies saisonnières se manifestent quand l’organisme réagit de manière vive face à ces substances extérieures dites allergènes et revient chaque année et surtout à la même période. L'accompagnement spécifique : Du côté de la phytothérapie, l’ortie est une plante dépurative et reminéralisante qui diminue les symptômes allergiques. Le desmodium est un hépatoprotecteur et va lui aussi agir sur la rhinite allergique. Du côté de l’oligotérapie, que ce soit en prévention ou en curatif, le zinc, le manganèse, le soufre peuvent être bénéfiques et avoir un impact sur les mécanismes liés aux allergies. Du côté de la gémmothérapie, le bourgeon de cassis possède une action anti-inflammatoire. Les épices comme le curcuma, le gingembre qui vont réduire les inflammations, faciliter la digestion et vont limiter le stress oxydatif. A incorporer à votre alimentation tous les jours. Les oméga 3 comme les huiles végétales type colza, lin cameline ou encore les petits poissons gras comme les sardines, maquereaux, harengs ou encore les oléagineux sont des véritables alliés indispensable à notre organisme. Ils sont des anti-inflammatoires par excellence. Un apport à ne pas négliger. En accompagnement spécifique, la quercétine est un puissant antioxydant qui inhibe la formation de l’inflammation de l’histamine. On le retrouve dans les aliments soufflés comme les oignons rouges, l’ail, le brocoli. Les œufs de caille ont des propriétés anti-allergique et vont atténuer globalement les symptômes dus aux différents allergènes comme les poils d’animaux, les acariens, la poussière… En plein essor, la mycothérapie peut s’avérer pertinente pour ses actions modulatrices et régulatrices du système immunitaire comme le reishi, le shiitaké, le maitaké, la pleurote…. Du coté de l’alimentation, veiller à un apport régulier en fruits et légumes qui apportent vitamines et minéraux à chaque repas. Limitez les produits laitiers et le gluten qui sont souvent à l’origine de différents troubles immunitaires chroniques. Pensez à rééquilibrer votre flore intestinale (microbiote) avec des probiotiques adaptés. En effet, les probiotiques peuvent diminuer la fréquence et l’intensité de symptômes. Sachez qu’aussi l’aromathérapie, l’homéopathie sont aussi des solutions qui peuvent répondre à vos besoins. En naturopathie, tous les conseils sont individualisés et personnalisés selon votre tempérament et votre mode de vie. Une dernière petite chose qui est aussi importante, attention à une éventuelle carence en vitamine D qui peut aggraver le dysfonctionnement immunitaire et diminuer la capacité respiratoire. Le magnésium participe aussi à réduire l’hypersensibilité de nos cellules aux stimulus extérieurs. Pour terminer, la prévention est primordiale pou remodeler le terrain, votre terrain. La naturopathie à toute sa place pour vous accompagner sur votre chemin de vie et ainsi favoriser l’équilibre, l’homéostasie de votre organisme. N’hésitez pas à me contacter pour plus de conseils pertinents et surtout adaptés à votre allergie et à la sévérité des symptômes.


Alors vous vous sentez prêt à un chemin de vie plus positif?






Cet article vous a plu ?

Likez, partagez sur Facebook et Instagram

Abonnez-vous à ma page Facebook : https://www.facebook.com/melanieroegis.naturopathe


Pour plus de renseignements sur la Naturopathie et sur mes techniques, envoyez-moi un message et/ou visitez mon site https://www.naturo-chemindevie.fr

Prenez soin de vous

Mélanie


Le Chemin de vie de Mélanie - NATUROPATHE Lille Lomme

Consultation naturopathique, réflexologie plantaire, massage Bien-Etre, Iridologie...


© Tous droits réservés - Mélanie ROEGIS - 2021 - Toutes reproductions interdites

61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout