La DETOX de printemps

Dernière mise à jour : 30 mars 2021


Et si on faisait une petite détox de printemps? Ce n’est pas forcément un phénomène de mode mais un réel besoin de notre organisme.

L’hiver est propice aux surcharges et aux excès. Avec l’arrivée du printemps, nous ressentons une nouvelle énergie qui nous pousse à vouloir sortir, à vouloir prendre le soleil, nous ressentons cette envie de reprendre contact avec la nature, l’air pur, mais aussi avec son entourage, même si c’est compliqué en ce moment…

En début de printemps, on reprend contact, on souhaite organiser des sorties ou même des brunchs à l’extérieur, bref au début de printemps, au plus profond de nous-même on ressent le besoin de sortir de notre hibernation ! On décide même de faire le ménage chez soi. Alors pourquoi-pas faire le ménage dans notre corps? Nos émonctoires ou portes de sorties (reins, foie, poumons, intestins et la peau) ont besoin eux aussi de faire le grand nettoyage.

Index

Qu’est ce que la détox?

Pourquoi faire une cure détox?

Comment la cure détox contribue à l'élimination de nos déchets ?

Quels sont les points essentiels pour réussir ?

Quelles sont les précautions et les dangers ?

Comment faire?

Conclusion

Qu’est ce que la détox?


DETOXICATION, DÉTOXINATION ou encore DETOXIFICATION , tous les mots sont bons pour parler d’un grand nettoyage. C’est un phénomène de drainage naturel de purification du corps. Le but de la détox est de nettoyer son organisme des surcharges métaboliques qui saturent les humeurs (sang, lymphe) et causent les maladies symptomatiques. Cela va permettre à notre corps de se nettoyer naturellement après cette période hivernale en boostant notre vitalité.

Pourquoi faire une cure détox?


La maladie est unique, profonde et générale. Elle se situe au niveau de nos humeurs (sang, lymphe, bile, sérums). Ce sont des déchets (pesticides, métaux lourds, parasites, champignons, cristaux…) qui proviennent de notre tube digestif et stagnent dans notre corps, dans nos humeurs et dans nos tissus.


Après cette période hivernale, notre corps est en saturation. Ces déchets et résidus doivent être rejetés hors de notre corps.


La cure de détoxication procède au drainage naturel des surcharges qui saturent notre organisme et provoquent ainsi des maladies.


L’idée de la cure détox est de réveiller nos facultés d’auto-guérison, de soutenir nos organes faibles mis à rudes épreuves cette hiver.


L’action de cette cure est globale, elle vise à purifier notre organisme des surcharges qu’elles soient, physique (maux, douleurs, inflammations), émotionnelle (émotions négatives, tristesses refoulées, conflits relationnels) ou encore mentale (croyances limitantes, pensées négatives, blocages).


Comment la cure détox contribue à l'élimination de nos déchets ?


Dès que l’on réduit notre bol alimentaire, notre digestion s’allège et permet à notre organisme de récupérer une énergie nerveuse que celui-ci mettra à contribution pour l’élimination des toxines.


Et oui la digestion nécessite énormément d’énergie, vous l’avez peut être remarqué après un repas très copieux ou nous avons le besoin ou l’envie de faire une petite sieste…. Les techniques Naturopathiques consistent à rééduquer notre tube digestif pour augmenter ses capacités d’assimilation et d’élimination en suggérant à notre corps des apports limités, simplifiés et surtout améliorés.


La mise place d’une hygiène de vie en limitant ou supprimant les surcharges apportera à notre organisme une vitalité remarquable pour activer l’autolyse des tissus.

Quels sont les points essentiels pour réussir ?


Débuter une cure détox est facile à mettre en place, mais veiller à améliorer votre sommeil et à boire une eau peu minéralisée pour ne pas fatiguer vos reins. (cf hydrologie) Afin de débuter dans les meilleures conditions veiller :

  • Prendre le temps de fixer son objectif et votre capacité à le réaliser (processus individuel et intime dans lequel on entre en relation étroite avec son corps et donc son fonctionnement.

  • Valoriser le processus, mettez-vous en condition.

  • Choisir votre type de cure en fonction de votre tempérament, de votre vitalité et surtout de vos surcharges à éliminer. Par exemple, un jeune hydrique nettoie le sang, le jeune sec purifie la lymphe et la monodiète de pomme nettoie la peau.

  • Bien réfléchir à son rythme de cure (jeune, monodiete…) Il est parfois plus judicieux de pratiquer une journée de jeune par semaine ou une fois par mois en ayant une bonne hygiène de vie toute l’année plutôt que de faire un jeune de 10 jours par an et à côté d’avoir une hygiène de vie désastreuse toute l’année.

Les facteurs comme l’âge, l’ancienneté des surcharges, le climat, la saison, l’état émotionnel déterminent la durée et le type de cure.


Je vous le rappelle, c’est la force vitale qui favorise l’autoguérison !!!

Savoir jongler sur les outils naturopathiques comme l’hydrologie (sauna finlandais, hammam), la réflexologie plantaire, la relaxation, Massage-Bien-Etre, l’activité physique….

Quelles sont les précautions et les dangers ?


Lors de la cure détox, veiller à rester attentif à certains signes qui sont dus à la baisse de l’apport de certaines vitamines notamment la B, la C et D et à l’autolyse.

Cette liste n’est pas exhaustive mais peut vous alerter :

  • Insomnie, agitation nocturne, cauchemars

  • Vertiges, migraines

  • Faiblesse du corps à l’effort

  • Courbatures musculaires

  • Haleine fétide

  • Décharge émonctorielle surtout pour les reins


En ce qui concerne les contre-indications, les personnes ayant une vitalité faible, les femmes enceintes, les enfants, les personnes sous médications chimiques, les personnes âgées, les personnes ayant une carence en potassium ou en sodium doivent s’abstenir de faire un cure détox au risque de mettre sa santé en danger.

Comment faire?


Il est préférable de se faire accompagner par son Naturopathe pour que cela soit optimisé et adapté à chaque personne. Comme je vous l'ai déjà dit, tous mes conseils sont individualisés selon le tempérament et le mode de vie propre à chacun.


Il existe une multitude de choix possibles pour entamer une cure détox de printemps comme par exemple le jeune, les monodiètes, les régimes restrictifs.


Le tout est de trouver la technique qui vous correspond le mieux en fonction de votre vitalité, votre capacité d’élimination et de vos ressources personnelles.


Néanmoins, si vous souhaitez gérer seul(e), il est très important de ne pas mettre votre santé et votre bien-être en souffrance, il faut agir en douceur et selon son tempérament. Cette détox de printemps se fait sur plusieurs semaines (3), il faut être donc persévérant(e) et patient(e) !


En ce qui concerne les monodietes, plus l’aliment sera de qualité et nourrissant et plus l’autolyse sera lente et moins vous aurez de crise curative.


Pour les régimes restrictifs, une alimentation végétarienne sur 1 semaine sera une première étape de détox pour une personne qui mange très régulièrement de la viande.


Le jeune intermittent est un bon compromis d’équilibrer sa vitalité tout au long de l’année et permet d’avoir une hygiène de vie au top. Il consiste à prendre ses repas sur 8 heures au cours de la journée et laisser les 16 heures restantes à laisser reposer son système digestif. Bien sur il est possible de boire de l’eau pendant ce temps de repos.


Par l'alimentation


Pour cette detox de printemps, l’alimentation sera notre pilier ! Faites le pleins de fruits et de légumes.


Il va être primordial de se convaincre si vous voulez nettoyer votre corps ou encore perdre du poids pour être la plus belle sur les plages cet été, de ne consommer aucuns aliments transformés ou issus de l’industrie agro-alimentaire. Vous devez bannir toutes malbouffes, les mélanges alimentaires, le sucre blanc, le mauvais gras, les grignotages, les viennoiseries, les pâtisseries, les sodas ou encore des repas pris à la va vite.


Il va falloir privilégier les repas diversifiés en quantités raisonnable, un apport de légumes à 50 % de votre assiette, une mastication optimale (idéalement 20 fois) un bonne hydratation (eau peu minéralisée), favoriser une activité sportive régulière, des repas fait maison, de faire des monodiètes ( un seul aliment par repas comme par exemple du riz ou un légume par semaine). De privilégier les céréales complètes ou semi-complètes


Vous devez réduire également les viandes rouges et les remplacer par de la viande blanche et consommer des poissons comme les petits poissons gras (riche en oméga 3) type maquereaux, sardines, harengs à 2 fois par semaine. La cuisson des légumes sera douce ou à la vapeur pour garder le pouvoir nutritif en vitamines et minéraux, bannir la cuisson sous pression et à haute température.

En protégeant et en nettoyant son Foie


  • Pourquoi le foie?

Le rôle du foie est de filtrer le sang et de se débarrasser de ses déchets. Il a pour fonction également de rendre des nutriments assimilables par l’organisme.

Nettoyer son foie permet de stimuler le travail de la vésicule biliaire et de ses fonctions digestives.

Pour le bien-être de votre foie et l’accompagner dans son processus de détoxication de toxines pensez au jus de citron tiède (en fonction de votre tempérament surtout pour le nerveux qui est déconseillée et trop acidifiant).

Au niveau de l’alimentation, pensez aux endives, au cresson, pissenlit, artichaut, radis noir, céleri rave, carottes crues, choux, asperges et bien d’autres qui sont dépuratifs et stimulants.


  • Le foie a besoin de repos !

En effet, pour que le foie puisse faire son travail de détox des déchets, il lui faut une alimentation douce. Et pourquoi pas lui apporter des jus de légumes. Ces jus de légumes sont facilement réalisables à l’aide d’un extracteur à jus. On peut les boire entre les repas, le matin. Il est conseillé de ne pas mélanger 3 ou 4 aliments en même temps.


On peut les varier à l’infini selon les saisons. Voici quelques-uns des incontournables.


  • La carotte est du pur concentré d’antioxydants, pour avoir une belle peau. Elle régularise les fonctions digestives et réduit le cholestérol.

  • La pomme est riche en flavonoïdes, antioxydant par nature. Elle soulage le foie et assainit les poumons.

  • Le concombre contient un taux élevé de silicium et de soufre. C’est aussi un très bon diurétique.

  • L’épinard nettoie, reconstruit et régénère tout l’appareil intestinal. Il agit en douceur lors de la constipation.

  • Le céleri est une très bonne source de calcium. il est également hypotenseur.

  • Le fenouil régule les fonctions digestives et augmente les expectorations de mucus contenus dans le système respiratoire.

  • Le citron fluidifie le sang et favorise la circulation sanguine.

  • La betterave contient beaucoup de minéraux dont le lithium et les vitamines du groupe B, tous régulateurs du système nerveux. Elle est indispensable en prévention de la petite déprime hivernale.

  • Le radis noir contient de l'isothiocyanate de suphoraphène) qui évite la constipation et aide à la détox du foie. A consommer avec modération toutefois en raison de son goût très soufré.


Pour les plus frileux (nerveux) il sera préconisé des jus de légumes cuits avec une cuisson douce comme à la vapeur (soupe).

Pour avoir des super-jus, pouvez y ajouter des super-aliments (cf post) pour booster l’action comme par exemple les graines germées pour le pouvoir nutritif et la libération de vitamines, de l’herbe de blé pour l’action reminéralisant, l’effet anti-oxydant et dépuratif du foie, l’ortie qui lui est reminéralisant, diurétique et purifiante (attention tout de même aux antécédents cardio-vasculaire et rénales) et le curcuma et le gingembre pour l’action anti-inflammatoire.

Évidemment, vous pouvez y ajouter encore des aromates tels que le persil, la coriandre, la menthe.


  • Et les monodiètes alors ?

Les monodiètes permettent aussi de soutenir le travail du foie. On peut le faire une à plusieurs fois par semaine pendant cette détox de printemps, en apportant à l’organisme, un seul type de légumes crus de préférence, en salade ou encore mieux en jus comme je vous l’ai expliqué.

Pour ne pas se lasser, on peut préparer son aliment du jour de façon différente sur la journée comme par exemple la pomme en un fruit frais, en compote, séché… Pour la monodiète, il faut y aller progressivement en faisant une monodiète dans un premier temps sur un seul repas, puis ensuite 2 etc…


  • Le foie a besoin de chaleur !

Le foie est un organe qui fonctionne à la chaleur, pensez à la bouillotte chaude max 40°. Le foie nettoie le sang qui arrive et de ce fait a besoin d’une petite aide et le fait d’appliquer cette bouillotte va stimuler la production de la bile.


Vous pouvez tous les soirs, placer une bouillotte chaude sur votre foie et utiliser une serviette sous celle-ci pour ne pas vous brûler ou sur un vêtement après les repas. Vous allez remarquer une meilleure digestion ainsi qu’une détente générale du corps.

ACCOMPAGNER ET REVITALISER


Nous voici à la troisième étape, le drainage à bien démarrer avec le rééquilibrage alimentaire. Le foie a également commencé son travail de nettoyage, Il se débarrasse petit à petit des toxines que l’organisme a accumulées cette hiver et par la même occasion de nos kilos superflus.

Afin d’intensifier le foie dans son travail dépuratif, il va falloir lui donner un petit coup de pouce par le biais d’une supplémentation en phytothérapie.


Voici des exemples à adapter bien sur selon les personnes et les toxines accumulés :

  • Artichaut et Radis Noir vont permettre la détox du foie et des reins, et ainsi aider à corriger les troubles digestifs et de transit.

  • La sève de bouleau fraîche va pour l’action dépurative et reminéralisante pour l’organisme. En plus c’est la saison de récolte !

  • La gentiane, le pissenlit vont stimuler l’évacuation de la bile.

  • Chardon Marie, ortie, fenouil, fumeterre vont stimuler la sécrétion biliaire.

  • Bruyère, prêle, cassis vont drainer les reins.

L'activité physique


Une étape tout aussi importante que les autres ! On n’a rien sans rien…. On a vu comment équilibrer son corps via l’alimentation, protéger et soutenir son foie mais il faut penser aussi à l’activité physique pour permettre d’éliminer au mieux.


Une activité physique même douce est primordiale pour le succès de la détox de printemps ! Une bonne marche d’une demi-heure par jour, un footing d’une heure par semaine, des séances de natation (bon , j’avoue on ne peut pas pour l’instant) ou autres, il y a tellement de possibilités…


L’activité physique permet de mieux respirer et pratiquer ces activités joue un rôle important dans le processus de drainage des émonctoires et permet aux toxines de s’évacuer plus rapidement (par la transpiration).


Le sport en général est fortement recommandé pour le foie et la vésicule biliaire. Il y a une action mécanique du diaphragme, qui lors de l’inspiration et de l’expiration se relève et favorise une amplitude de 7 à 12 CM sur le foie. De ce fait, le foie agit comme une éponge qui favorisera la hausse de la température corporelle dont celui-ci a besoin de chaleur pour son travail de détoxication.


Et pourquoi pas faire un sauna finlandais après votre séance de sport pour resserrer les tissus. (cf hydrologie)


On peut également se faire masser avec la technique manuelle Massage-Bien-Être (cf massage) profitant de ce moment de pure détente, votre organisme vous en sera plus que reconnaissant.

Conclusion


Pour récapituler un peu cet article, je reconnais que la, il y a beaucoup d’infos….


  • Commencez votre journée par un grand verre d’eau tiède et pour certains un jus de citron avec de la sève de bouleau (attention pour la posologie, commencez par un petit verre).

  • 1 ou 2 jours de monodiète à incorporer dans la semaine en douceur avec les jus de légumes.

  • Variez votre alimentation au quotidien (fruits, légumes, céréales complètes ou semi complètes, légumineuses).

  • Hydratez-vous avec une eau peu minéralisée

  • Prendre l’air, se balader

  • Reposez-vous, faites-vous chouchoutez (réflexologie plantaire, Massage-Bien-être, relaxation)

  • S'écouter et être à l’écoute de son corps, accordez-vous des temps de repos (sieste)


Attention toutefois si vous souffrez d’une pathologie chronique, il faut absolument se faire accompagner par votre naturopathe pour qu’il puisse adapter la détox de printemps à votre situation. De plus, l’avis du médecin est important avant d’entreprendre une telle cure, et est nécessaire dans certain cas et sous certain traitement en cours…


Pour conclure, le choix de type de cure se base sur l’intention de départ, nos besoins et de notre force vitale. L’importance de notre hygiène de vie et notre capacité d’élimination au niveau de nos émonctoires est déterminante pour le résultat final.


La Naturopathie accompagne en douceur toutes les personnes désireuses de perdre du poids ou voulant optimiser leur santé ou encore voulant rétablir l’équilibre en supprimant la cause des symptômes présents. Parfois, il est judicieux de mettre au repos les organes faibles pour solliciter notre médecin intérieur et ainsi réveiller notre force vitale le temps de la cure détox de printemps. Le printemps est la saison idéale pour nettoyer son corps !

Alors, si vous vous sentez en surcharges, une fatigue persistante, des douleurs, des kilos en trop et que vous voulez améliorer votre quotidien en optimisant votre santé…






Cet article vous a plu ?

Likez, partagez sur Facebook et Instagram

Abonnez-vous à ma page Facebook : https://www.facebook.com/melanieroegis.naturopathe


Pour plus de renseignements sur la Naturopathie et sur mes techniques, envoyez moi un message et/ou visitez mon site https://www.naturo-chemindevie.fr

Le Chemin de vie de Mélanie - NATUROPATHE Lille

Consultation naturopathique, réflexologie plantaire, massage Bien-Etre, Iridologie...


Prenez soin de vous

Mélanie

© Tous droits réservés - Mélanie ROEGIS - 2021 - Toutes reproductions interdites

117 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout